La variole du singe

La variole du singe

08/06/2022

La variole du singe ne cesse d’être au cœur de l’actualité. Selon l’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé), depuis le 7 mai 2022, 12 pays où la maladie n’est pas courante ont signalé des cas de variole du singe.
D’où provient ce virus, quels en sont ses symptômes, peut-on en guérir, est-il transmissible à l’humain ? Autant de questions auxquelles nous allons vous répondre dans cet article.

 

La variole du singe, qu’est-ce que c’est ?

La variole du singe ou Monkeypox appartient à la famille des virus nommée « Orthopoxvirus ». Dans cette famille, on retrouve notamment la variole humaine, qui a fait des millions de morts à travers le monde. Elle a été éradiquée par l’homme grâce à une campagne de vaccination massive mise en place par l’OMS dans les années 80.
Autre virus de cette famille, la variole bovine. La variole bovine et du singe ont la particularité de circuler entre les animaux et de temps en temps, de se transmettre de l’animal à l’homme, à travers des morsures ou des contacts avec des liquides (salive, urine…).

Aujourd’hui, l’inquiétude des organismes de santé concerne la possibilité d’une transmission interhumaine, de la part d’individus contaminés par la variole du singe, sans même avoir voyagé en Afrique ! Les autorités sanitaires se veulent tout de même rassurantes et écartent pour l’instant, l’idée d’une épidémie à grande échelle.

 

Quelle est l’origine de cette variole du singe ?

En 1958, des chercheurs danois ont remarqué des éruptions cutanées semblables à la variole sur des macaques crabiers en provenance de Singapour. Cette découverte a donc lancé une longue enquête de surveillance en Europe et aux États-Unis, qui semblait compromettre l’éradication de la variole humaine.

Dans les années suivantes, de nombreuses épidémies de variole du singe sont détectées chez des singes en captivité. Elles vont s’amenuiser grâce à l’amélioration des conditions de transport des singes importés et à une plus grande utilisation en laboratoire de singes nés en captivité.

Encore aujourd’hui, le réservoir exact de la maladie n’a pas été identifié. Le nom variole du singe provient du premier cas décelé et non d’une origine exclusive du virus.
Le premier cas de variole du singe chez l’humain a été découvert en 1970, en République Démocratique du Congo, sur un enfant de neuf mois. Quinze ans plus tard, l’OMS avait enregistré 310 contaminations, dans des régions avoisinantes à celle du premier cas. 

 

Comment se transmet-elle ?

La transmission du virus se produit lors de contact avec une personne, un animal ou un objet porteur de celui-ci. Ces contacts directs peuvent se faire à partir de sang, de liquides biologiques, de lésions cutanées ou muqueuses d’animaux infectés.
À la différence de la Covid-19, la transmission se fait par un contact physique plus ou moins prolongé avec une source infectée et non par voie aérienne. La variole du singe est donc moins facilement transmissible.

 

Des symptômes identifiables ?

Ses symptômes se rapprochent de ceux de la variole, bien qu’ils soient moins graves.

La phase d’incubation (intervalle s‘écoulant entre l’infection et l’apparition des symptômes) est de 7 à 14 jours, mais peut aller de 5 à 21 jours. Les premiers symptômes se caractérisent par une forte fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires et une période de grande fatigue. D’autres caractéristiques peuvent apparaître par la même occasion. 

Quelques jours après l’apparition de la fièvre (1 à 3 jours), une éruption cutanée se déclenche, touchant davantage le visage et les extrémités que le tronc. Ces lésions peuvent aller de quelques-unes à plusieurs milliers. Elles servent d’ailleurs d’indicateur, puisqu’une fois toutes les croutes de ces lésions tombées, le patient n’est plus considéré comme contagieux.

 

Existe-t-il un traitement contre ce virus ?

Actuellement, il n’existe aucun médicament, ni vaccin contre la variole du singe. À noter cependant que selon des études, la vaccination contre la variole assure une protection croisée contre la variole du singe à hauteur de 85 % environ. 

Il est rassurant de savoir que malgré un manque de traitement médical face à la maladie, on peut en guérir spontanément sous 14 à 21 jours. L’isolement pendant trois semaines est d’ailleurs conseillé par les médecins pour prévenir de potentielles propagations. Chez l’humain, le taux de létalité est relativement faible puisqu’il se situe entre 1 et 10 % et touche principalement les enfants en bas âge. Ces derniers temps, le taux de létalité oscille entre 3 et 6 %.

La véritable arme contre ce virus est le lancement d’une campagne de prévention auprès d’un large public ayant pour but :

  • De sensibiliser les populations aux facteurs de risque.
  • D’éduquer aux mesures à prendre pour réduire l’exposition au virus.

 

Les causes d’une transmission interhumaine restent pour l’instant sujettes à étude : le recul statistique étant insuffisant pour le moment. Espérons que les évolutions prochaines seront rassurantes.

COMPLEVIE est une mutuelle santé indépendante de la région Ouest, fruit du rapprochement des mutuelles ASPBTP et UNIMUTUELLES. Elle s’adresse aux particuliers et aux entreprises, ainsi qu’aux artisans et commerçants. En tant que mutuelle santé indépendante, COMPLEVIE est soucieuse de répondre précisément aux besoins de chacun. Elle propose ainsi des solutions spécifiques adaptées aux personnes invalides, en situation de précarité ou encore dont l’accès aux soins est rendu plus difficile. Avec le dispositif « mutuelle de village », elle permet notamment à des seniors de conserver une complémentaire santé de qualité pour un coût avantageux. De même, les solutions dédiées aux personnels territoriaux dans le cadre de contrats labellisés disposent d’un rapport qualité/prix reconnu.
Mutuelle indépendante à taille humaine, COMPLEVIE met à disposition de ses adhérents une relation de proximité avec des conseillers santé en mesure de répondre à l’ensemble de leurs attentes. Soit en RDV en agence, soit par téléphone via des lignes directes, soit encore via l’espace adhérent en ligne et l’application mobile.
COMPLEVIE intervient partout en France et tout particulièrement sur son bassin historique de Normandie (Orne, Manche, Calvados et Eure) et de Bretagne (Côtes-d’Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine, Morbihan) ainsi qu’en Loire-Atlantique. Les agences de Caen et de Flers prennent en charge les adhérents de toute la région Normandie, notamment sur les villes du Havre, Rouen, Caen, Cherbourg, Évreux, Dieppe, Saint-Étienne-du-Rouvray, Sotteville-lès-Rouen, Alençon, Grand-Quevilly, Vernon, Petit-Quevilly, Hérouville-Saint-Clair, Lisieux, Fécamp, Saint-Lô, Mont-Saint-Aignan, Louviers, Vire-Normandie, Elbeuf, Montivilliers, Flers, Domfront-en-Poiraie, La Selle-la-Forge, Echalou, Bellou-en-Houlme, Cerisy-Belle-Etoile, Caligny, Athis-Val-de-Rouvre, La Ferrière-aux-étangs, Landisacq, Montilly-sur-Noireau, La lande-Patry, Condé-en-Normandie, Canteleu, Argentan, Bayeux, Granville, Bois-Guillaume-Bihorel, Val-de-Reuil, Barentin, Yvetot, Bolbec, Oissel, Ifs, Gisors, Maromme, Déville-lès-Rouen, Bernay, Caudebec-lès-Elbeuf, Port-Jérôme-sur-Seine, Pont-Audemer, Bourneville-Sainte-Croix, Bourg-Achard, Quillebeuf-sur-Seine, Saint-Aubin-sur-Quillebeuf, Manneville-sur-Risle, Trouville-la-Haule, La Hague, Carentan-les-Marais, Courseulles-sur-mer, Saint-Aubin-sur-mer, Lion-sur-mer, langrune-sur-mer, Bernières-sur-mer et Avranches. Les agences de Saint-Grégoire, Saint-Méen-le-Grand, Monfort-sur-Meu, la Guerche-de-Bretagne, Vitré et Louvigné-du-Désert prennent en charge les adhérents de Bretagne et de Loire-Atlantique sur les villes de Rennes, Saint-Malo, Noyal-sur-Vilaine, La Bouëxière, Vitré, Fougères, Vitré, Bruz, Cesson-sévigné, Saint-Jacques-de-la-Lande, Pacé, Betton, Chantepie, Saint-Brieuc, Lannion, Plérin, Lamballe, Ploufragan, Dinan, Loudéac, Trégueux, Langueux, Perros-Guirec, Brest, Quimper, Concarneau, Landerneau, Morlaix, Guipavas, Douarnenez, Plougastel-Daoulas, Plouzané, Quimperlé, Lorient, Vannes, Lanester, Ploemeur, Hennebont, Pontivy, Auray, Guidel, Saint-Avé, Ploërme, Nantes et Saint-Nazaire.

Proche de votre santé

LA SANTÉ POUR TOUS

Fidèle aux valeurs de la mutualité, ASPBTP vise à donner accès à la meilleure santé pour tous, quelques soient votre âge, votre handicap ou vos revenus.

> en savoir plus

ACTUS ET CONSEILS SANTÉ

Les meilleurs soins de santé passent par la prévention. Retrouvez sur notre blog tous nos conseils santé, tous les services offerts par notre partenaire SANTÉCLAIR et nos dernières actualités.

> en savoir plus

icone ASPBTP mutuelle entreprise en Normandie
NOTRE ENGAGEMENT LOCAL

Historiquement implanté dans la région Normandie, ASPBTP s’engage activement pour participer à la vie associative et économique locale et la soutenir.

> en savoir plus

L’ASPBTP est une mutuelle complémentaire santé s’adressant à tous les publics, aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels, entreprises, artisans ou commerçants de tous les corps de métiers partout en France mais particulièrement sur la région Normandie (Orne, Manche, Calvados et Eure).
Fonctionnant selon un engagement mutualiste, l’ASPBTP propose aux salariés (en mutuelle santé obligatoire) ou aux indépendants (régime TNS, chefs d’entreprises, etc.) un large choix de formules en mutuelles santé, perte de revenus, assistance invalidité, décès…

Mutuelle d’entreprise et contrats de groupe

Nous proposons des formules en mutuelle de groupe (ou mutuelle professionnelle) pour les entreprises. Cette offre santé est destinée aux dirigeants ou aux salariés, elle est composée de cinq niveaux de prestations.

Mutuelle complémentaire santé pour les particuliers

La couverture des dépenses de santé pour toute la famille (avec ou sans enfant) : En fonction des besoins exprimés, du secteur d’activité ou de la localisation, plusieurs niveaux de garanties peuvent être proposés à nos assurés.

Mutuelle artisans et commerçants

La protection sociale des travailleurs non-salariés (TNS)  occupe une place particulière dans nos activités. Nous vous invitons à comparer vos contrats de complémentaire santé et de prévoyance avec l’un de nos conseiller spécialisé.

Nos bureaux régionaux à Caen

Les bureaux de notre mutuelle étant situés à Caen dans le Calvados, nous privilégions depuis toujours une proximité régionale avec une clientèle de salariés et d’entreprises réparties en Normandie : Le Havre, Rouen, Caen, Cherbourg, Évreux, Dieppe, Saint-Étienne-du-Rouvray, Sotteville-lès-Rouen, Alençon, Grand-Quevilly, Vernon, Petit-Quevilly, Hérouville-Saint-Clair, Lisieux, Fécamp, Saint-Lô, Mont-Saint-Aignan, Louviers, Vire-Normandie, Elbeuf, Montivilliers, Flers, Canteleu, Argentan, Bayeux, Granville, Bois-Guillaume-Bihorel, Val-de-Reuil, Barentin, Yvetot, Bolbec, Oissel, Ifs, Gisors, Maromme, Déville-lès-Rouen, Bernay, Caudebec-lès-Elbeuf, Port-Jérôme-sur-Seine, Pont-Audemer, La Hague, Carentan-les-Marais, Avranches.